ESPACE
Le site académique de philosophie en Guyane.

Vidéo : Michel FICHANT - L’individu selon LEIBNIZ

Dans L’ère de l’individu. Contribution à une histoire de la subjectivité (1979), Alain RENAUT a voulu voir dans la philosophie de LEIBNIZ une origine de l’« individualisme moderne », caractérisé par la « fragmentation du réel » en unités exclusives les unes des autres, chacune déployant ses dispositions selon son propre plan, la communication ou la connexion entre elles se surajoutant de façon externe par l’artifice de l’harmonie préétablie. Dans mon étude « De l’individuation à l’individualité universelle » (Science et métaphysique dans Descartes et Leibniz, 1998, p. 143-162), j’avais combattu cette thèse, en montrant que la conception leibnizienne de l’individualité est aux antipodes de cet « individualisme », et en m’appuyant principalement sur la notion de « substance individuelle », telle que LEIBNIZ l’a mise en œuvre autour de 1685 (principalement dans le Discours de métaphysique et la première phase de la correspondance avec Arnauld).
Je rappellerai les résultats de cette discussion déjà ancienne. Mais la pensée leibnizienne de l’individu s’est aussi développée dans d’autres voies, à partir du moment où se sont mis en place les éléments qui trouveront leur synthèse finale dans la Monadologie (1714). Dans L’ultime raison du sujet (1986, trad. française 1988), Manfred FRANCK a apporté une réponse négative à la question : « L’individu est-il une monade leibnizienne ? » Je partage cette réponse en en inversant l’énoncé : la monade leibnizienne n’est pas un individu au sens du « sujet moderne ». Comme l’écrit Manfred FRANCK : « Il apparaît clairement qu’il ne peut au fond pas être question chez LEIBNIZ d’un individualisme — ni même de l’émancipation d’un sujet singulier » (p. 81). En revanche la thèse monadologique proprement dite considère de façon originale une notion riche de l’individualité organique et de son inclusion dans l’unité universelle, sur laquelle j’apporterai quelques précisions en référence à l’état le plus récent des études leibniziennes.

Lectures préliminaires recommandées :

  • Discours de métaphysique, §§ VIII, IX, XIII, XIV et XV.
  • Nouveaux essais sur l’entendement humain, Livre II, chap. 27, §§ 1 à 9. – Livre III, chap. 3 ; §§ 6 et 7.
  • Théodicée, §§ 413 à 416.

Date de réalisation : 17 Mars 2015
Durée du programme : 124 min
Classification Dewey : Métaphysique, Les divers systèmes philosophiques
Catégorie : Conférences
Niveau : Tous publics / hors niveau
Disciplines : Philosophie
Collections : CPGE littéraires
Auteur(s) : FICHANT Michel
Producteur : Lycée d’Etat Jean Zay - Internat de Paris
Réalisateur(s) : CECCALDI Pascal
Langue : Français
Mots-clés : individu, sujet (philosophie), monadologie, métaphysique de l’individu, monade, spiritualisation du réel

Eduscol

Un évènement en rapport avec la philosophie a lieu dans votre établissement ?
GIF - 6.3 ko
Contactez-nous, afin que nous puissions faire figurer l’information sur le site disciplinaire !

Lien RSS Mail Annuaire du Rectorat

Zoom sur...

JPEG - 5.2 ko

La lettre Édu_Num Philosophie est une lettre d’information sur les actualités, les ressources et les usages numériques liés à la philosophie.
Rédigée en collaboration avec l’inspection générale, elle a pour fonction de vous proposer régulièrement des pistes de travail et de réflexion.